Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Erika
  • Le blog d'Erika
  • : Je suis Erika, ici sera présenté tout ce qui anime, révolte et amuse la caribéenne que je suis !
  • Contact

Rechercher

30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 00:41


Prière d'un petit enfant nègre

Seigneur
je suis très fatigué
je suis né fatigué
et j'ai beaucoup marché depuis le chant du coq
et le morne est bien haut qui mène à leur école
Seigneur je ne veux plus aller à leur école ,
faites je vous en prie que je n'y aille plus
Je veux suivre mon père dans les ravines fraîches
quand la nuit flotte encore dans le mystère des bois
où glissent les esprits que l'aube vient chasser
Je veux aller pieds nus par les sentiers brûlés
qui longent vers midi les mares assoiffées
je veux dormir ma sieste au pied des lourds manguiers
je veux me réveiller
lorsque là bas mugit la sirène des blancs
et que l'usine
ancrée sur l'océan des cannes
vomit dans la campagne son équipage nègre
Seigneur je ne veux plus aller à leur école
faites je vous en prie que je n'y aille plus
Ils racontent qu 'il faut qu'un petit nègre y aille
pour qu'il devienne pareil
aux messieurs de la ville
aux messieurs comme il faut;
Mais moi je ne veux pas
devenir comme ils disent
un monsieur de la ville
un monsieur comme il faut
Je préfère flâner le long des sucreries
où sont les sacs repus
que gonfle un sucre brun
autant que ma peau brune
Je préfère
vers l'heure où la lune amoureuse
parle bas à l'oreille
des cocotiers penchés
écouter ce que dit
dans la nuit
la voix cassée d'un vieux qui raconte en fumant
les histoires de Zamba
et de compère Lapin
et bien d'autres choses encore
qui ne sont pas dans leur livre .
Les nègres vous le savez n'ont que trop travaillé
pourquoi faut il de plus
apprendre dans des livres
qui nous parlent de choses
qui ne sont point d'ici .
Et puis
elle est vraiment trop triste leur école
triste comme
ces messieurs de la ville
ces messieurs comme il faut
qui ne savent plus danser le soir au clair de lune
qui ne savent plus marcher sur la chair de leurs pieds
qui ne savent plus conter de contes aux veillées
Seigneur je ne veux plus aller à leur école.

GUY TIROLIEN,
Balles d'or

tirolien.jpg

Partager cet article

commentaires

Chantal Rubel 28/08/2009 03:34

C'est avec émotion que je retrouve ce beau poème de Guy Tirolien que j'avais découvert en 1977 dans un livre de Français pour la 6ème et que j'ai souvent fait apprendre à mes élèves-qui adoraient ce poème... Je l'avais perdu et n'en savais plus que quelques passages...que je me suis récités quand je suis allée aux Antilles...Merci !     Chantal

Erika 19/05/2010 02:14


de rien Chantal !!


Sandra 19/07/2009 00:02

Correction: Je voudrais parler de Mr Guy Tirolien dans mon texte précedant.Donc je m'étais trompée en écrivant un autre nom.Merci Mr Tirolien pour le poeme PRIERE D'UN PETIT ENFANT NOIR.                                    San.

Sandra 18/07/2009 23:58

J'ai beaucoup aimé ce poeme de Jacques Prévert car il me fait revivre mon enfance a la campagne.Tout ce que dit le petit , je le dirais aussi qd j'étais petite tellement je détestais l'école."Pourquoi faut-il apprendre dans des livres qui nous parlent de choses qui ne sont point d'ici" de cette phrase je fesais mon cheval de bataille.Mes parents m'avaient forcés a apprendre et maintenant  je suis avocate et je leur dis merci aussi.Et aussi merci a Mr Prévert d'avoir su si bien lire dans nos pensées.                         San.

marike 31/03/2009 09:04

Merci de la présence de ce poème !

Gwada 06/10/2007 04:20

Merci pour ce long cri d'amour et de liberté!A mon tour.... découvre ces lignes de Jacques Prévert, elles font curieusement écho à celles de Guy Tirolien!http://www.thimeyer.com/article-6024177.htmlN'est-ce pas??

Erika 06/10/2007 12:11

salut gwadaje ne connaissais pas ce poèmemerci de nous le faire partager plis fòs